Les récits d'Aël

Voyageur multidimensionnel

 

« . . . Je me souviens de l'année où la société Amia Concept mit sur le marché son nouveau système de traitement cybéthérique appelé "Heptan 3".

Il y avait certes déjà longtemps que les modèles basés sur le transfert de données utilisant des schémas bio-éthériques étaient dépassés, voire oubliés, mais cette fois-ci, la société A.C. avait frappé fort en intégrant dans le système de fonctionnement de ses machines un méta-processeur capable de gérer à la fois les particules subatomiques circulant en flux vibratoire interne, et des circuits externes reliés entre eux par liaisons bio-éthériques dites de septième génération. Ce fût là une grande nouveauté.

Si on y regarde de plus près, le principe est somme toutes assez simple, mais il fallait y penser !...

Quelques lignes au passage pour rappeler succinctement quelle était l'organisation de ces nouveaux systèmes. Le méta-processeur de base est constitué par un ensemble de couches comparables à des "dimensions" différentes dans le sens où chacune d'elles utilise un schéma de fonctionnement autonome permettant d'obtenir par leur combinaison un accès direct à tous les niveaux de communication connus.
Les échanges entre ces dimensions sont réalisés par des flux vibratoires de particules subatomiques, eux-mêmes
échantillonnés dans chaque couche en fonction des fréquences utilisées par celles-ci.

Schéma d'un système de pilotage bioneuronal

Fig.1

La société A.C. intégra dans ses nouvelles unités d'ordinateurs un méta-processeur muni de sept dimensions ayant chacune un réseau d'inter-échange capable de véhiculer les trois énergies primordiales à savoir : électrique, magnétique et éthérique.
Les transferts entre couches sont effectués par l'usage de champs vibratoires à charges magnéto-éthériques, seuls capables de produire les tensions diffractantes nécessaires à la conduction des fréquences d'échange subatomiques, l'énergie électrique servant quant à elle de dynamisateur pour réaliser toutes les opérations cycliques inhérentes à la transmission des fonctions internes vers les bases de réseaux bio-éthériques.

Ces bases de réseaux n'ont rien à voir avec celles employées autrefois. Elles sont totalement interactives et de ce fait permettent une reconnaissance instantanée des degrés d'émission, quelque soit leur source, allant même, grâce à ce nouveau système Heptan 3, jusqu'à atteindre les zones de fréquences intra-atomiques et donc ouvrir enfin la porte aux communications directes avec un cerveau biologique.

Diagramme des fréquences intra-atomiques
Fig.2

Mais bien que la découverte de l'énergie éthérique ait permis d'accélérer les processus d'échange en approchant la vitesse supra-luminique, il fallait encore mettre au point une coordination des fréquences vibratoires entre ce système et le cerveau lui-même, car celui-ci étant beaucoup plus rapide dans les états de transferts psynergétiques, la maîtrise de ces phénomènes demeurait toujours aléatoire.

Personne ne se doutait à ce moment là que l'année où la société A.C. lança sur le marché cette nouvelle machine marquerait l'histoire d'une manière décisive...

En effet, si l'on peut aujourd'hui communiquer aussi facilement avec notre environnement, oubliant désormais les notions d'espace et de temps, si l'on peut vivre en totale harmonie avec chaque particule de l'univers, réalisant maintenant l'osmose vibratoire totale, sans utiliser le moindre artifice issu des anciennes hyper-techniques, ayant par là même délaissé toutes machines, c'est tout de même grâce à la méta-science d'alors, ce fantastique instrument d’évolution.

Synthétiseur magnéto-éthérique à deux étages

Fig.3

Celui qui découvrit un jour le moyen d'accorder les fréquences d'échange entre son propre cerveau et un Heptan 3, le professeur Syriam, fit tout basculer à cet instant.

Il se rendit compte qu'un simple réglage propre à obtenir la coordination entre deux systèmes vibratoires complexes lui offrait la possibilité de réaliser le même type de liaison avec tout élément constitué d'atomes, et c'est en ajustant par un simple effort de volonté certaines fréquences de son cerveau sur les champs d'ondes spécifiques des substances que chaque particule devenait accessible à son entendement d'une manière multidimensionnelle.
Le professeur Syriam venait de trouver l'ultime instrument de cohésion au service de l'humanité.

Ce processus d'accord micro-vibratoire était si facile à réaliser que tout le monde ou presque pouvait y parvenir.

Elément du méta-processeur Elément du méta-processeur

Fig.4

Pour donner une image, prenons le souvenir présent à l'esprit de chacun qu'était à une certaine époque la mode des "stéréogrammes".
On peut dire, en comparant la découverte du professeur Syriam, que cela s'est passé comme si l'on avait trouvé le moyen de "voir autrement", puisqu'il s'agit pour ces images de jouer sur la convergence de certains rayons afin de visualiser en relief un objet tridimensionnel.

La mise en évidence d'un état de communication distinct propre à toute chose est basé sur le même principe, en l'appliquant à une manière de positionner sa pensée, cet accord vibratoire menant essentiellement à la communication intégrale.

Au temps du professeur Syriam, et peut-être encore maintenant... cela se résumait ainsi : "soyez en vous comme en tout, soyez en tout comme en vous", c'est en effet une clé essentielle à ce type d'approche . . . »

 

Les illustrations de ce document sont issues des archives planétaires de la société Amia Concept, tout droit de reproduction, même partielle réservé.

Illustration 1 :
Schéma d'un système de pilotage bioneuronal
Illustration 2 :
Diagramme des fréquences intra-atomiques
Illustration 3 :
Synthétiseur magnéto-éthérique à deux étages
Illustration 4 :
Eléments du méta-processeur

 


s y r i a m @ a 7 l . o r g

 

Structure Ethériques Transdimensionnelles
S tructures
E thériques
T ransdimensionnelles

Haut de page Retour haut de page

© Copyright A D C 2011
 

.